Cookies sur le site KBL

Afin d’améliorer notre site Internet, nous utilisons les cookies Google Analytics. Ces fragments de données placés sur votre navigateur nous montrent certaines de vos activités sur notre site (comme les pages que vous avez consultées, etc.) et nous permettent d"évaluer l"audience du site. Pour de plus amples informations, consultez notre Politique de protection des données du site Internet.

Business

09 décembre 2013

Bitcoin, un bon placement ? 

Le cours du Bitcoin connaît aujourd'hui des hauts et des bas spectaculaires à mesure que spéculateurs, investisseurs et développeurs en ligne testent les limites de cette nouvelle devise entièrement numérique.

Créé il y a quatre ans, le Bitcoin est le résultat d'algorithmes informatisés. Ses partisans assurent qu'il protège de l'ingérence des gouvernements dans la distribution de devises en limitant strictement le nombre de Bitcoins qui peuvent être créés, grâce aux « mineurs » exécutant les algorithmes qui les créent.

Au cours de l'année dernière, la valeur des Bitcoins a augmenté plusieurs centaines de fois lorsque les spéculateurs se sont plongés dans l'exploitation de l'offre limitée et de la fascination du grand public. Au même moment, des devises numériques concurrentes essaient, elles aussi, de se faire une place.

Qu'est-ce que cette situation nous cache ? Plus qu'un effet de mode, affirment les sceptiques qui crient à la supercherie. En s'endettant sérieusement pour sauver les banques en difficulté, les gouvernements inquiètent certains observateurs qui se sont interrogés sur la manière dont ces dettes allaient être remboursées. Ces derniers acceptent en outre difficilement que ces institutions financières semblent récompensées, alors même que leurs risques insensés ont pratiquement provoqué un effondrement de l’économie mondiale.

Le Bitcoin a été conçu comme une solution « sans friction » devant permettre des transactions sûres et libres sans ingérence de la part des gouvernements, banques et autres institutions. Quelques commerçants acceptent déjà les Bitcoin en paiement de marchandises et services, mais beaucoup d'autres devront encore rejoindre le mouvement Bitcoin pour permettre à la devise de véritablement décoller.

Qu'est-ce qui l'en empêche encore ? Le Bitcoin est intrinsèquement déflationniste : l'offre limitée peut et fait augmenter sa valeur, dévalorisant au passage les marchandises ou services achetés.  De plus, étant exclusivement numérique, le Bitcoin est inaccessible sans connexion Internet.

Comme toutes les innovations, le Bitcoin doit faire face à un véritable défi : prouver qu'il est capable de surpasser ses concurrents. Beaucoup plus facile à dire qu'à faire.