Cookies sur le site KBL

Afin d’améliorer notre site Internet, nous utilisons les cookies Google Analytics. Ces fragments de données placés sur votre navigateur nous montrent certaines de vos activités sur notre site (comme les pages que vous avez consultées, etc.) et nous permettent d"évaluer l"audience du site. Pour de plus amples informations, consultez notre Politique de protection des données du site Internet.

Business

04 mai 2017

Prospection spatiale 

Qui aurait cru que la valeur d’un seul astéroïde pourrait atteindre plusieurs milliers de millions de dollars ?

Selon des études scientifiques, ces gros blocs éparpillés dans l’espace seraient formés de platine, de fer et autres métaux précieux. Un seule astéroïde pourrait contenir jusqu’à 50 milliards de dollars de platine, soit 175 fois plus que tout le platine exploité chaque année sur Terre. 

À titre de comparaison, la production annuelle de métaux bruts sur terre équivaut à 660 milliards de dollars. 

En 2015, ce sont plus de 50 sociétés de capital-risque qui ont investi dans l’exploitation minière dans l’espace, injectant plus dans le secteur en un an que les quinze années précédentes combinées. 

Les gouvernements, notamment le Luxembourg, les Émirats arabes unis et l’Arabie saoudite sont engagés dans une course pour occuper la première place de cette industrie très prometteuse. Ces trois nations ont investi dans des programmes spatiaux et le développement d’initiatives d’exploration spatiale privées. 

De même, la liste des grandes entreprises et investisseurs intéressés par l’exploitation minière dans l’espace n’en finit pas : de la NASA à  Goldman Sachs, en passant par Larry Page de Google, Jeff Bezos d’Amazon ou encore Elon Musk, président de Tesla. 

De tels programmes ne verront pas le jour du jour au lendemain. Toutefois, avec les avancées technologiques (notamment l’avènement des fusées réutilisables), les perspectives semblent moins onéreuses et plus faciles. 

Il y a encore quelques années, envoyer une personne dans l’espace coûtait 35 millions de dollars. À présent,  Virgin Galactic prévoit d’envoyer prochainement des touristes en voyage spatial pour à peine 250 000 dollars. 

Cela dit, la construction et le lancement d’un vaisseau spatial capable d’exploitation minière sur un astéroïde coûtent énormément. La NASA par exemple devra débourser la modique somme d’un milliard de dollars pour son projet d’extraire un petit échantillon de la surface d’un astéroïde. 

Des missions de cette ampleur coûteront toutes des milliards et des milliards de dollars et les bénéfices seront difficiles à dénicher, surtout au début. Bien que le risque d’échec soit considérable, l’appât du gain reste toutefois plus fort que tout, surtout quand il s’agit de sommes astronomiques.