Cookies sur le site KBL

Afin d’améliorer notre site Internet, nous utilisons les cookies Google Analytics. Ces fragments de données placés sur votre navigateur nous montrent certaines de vos activités sur notre site (comme les pages que vous avez consultées, etc.) et nous permettent d"évaluer l"audience du site. Pour de plus amples informations, consultez notre Politique de protection des données du site Internet.

Business

18 octobre 2016

Remontez le son ! 

Après quinze ans de ventes en berne, l’industrie musicale connaît actuellement une deuxième année de croissance consécutive. C’est surtout grâce à l’avènement des services de streaming, qui offrent choix et facilité d’accès à un prix acceptable.

Des services disponibles sur abonnement comme Spotify, Apple Music ou Pandora permettent aux utilisateurs d’accéder soit à une version gratuite (avec des messages publicitaires et une utilisation plus limitée) soit à une version payante à hauteur de 10 euros mensuels pour accéder à des millions de titres.

Ce marché de la musique digitale est en évolution rapide ; il a atteint 100 millions d’abonnés payants en septembre, soit une augmentation de 50 % sur une période de douze mois.

Dans son ensemble, le streaming a donné un nouvel élan à ce marché. Les recettes mondiales du secteur ont d'ailleurs enregistré une croissance de 3,2 % pour atteindre 15 milliards de dollars l’année dernière.

Comme pour les plateformes de video à la demande, Netflix et Hulu, les fournisseurs de musique en streaming sur abonnement, ont offert au secteur un cadeau très attendu : un concurrent solide au piratage. Les données montrent que les consommateurs apprécient avoir accès à du contenu de haute qualité et géré de manière professionnelle, même si ils doivent payer pour ce service.

Et la concurrence est rude.

Amazon vient tout juste d’annoncer le lancement de son service de streaming  – Amazon Music Unlimited – qui fonctionnera grâce à un abonnement mensuel de 10 euros, similaire aux modèles de Spotify et Apple Music. Pour se démarquer des opérateurs historiques, Amazon propose des réductions significatives à ses clients Prime et utilisateurs de son produit Echo.

Les grands acteurs de cette industrie se battant pour gagner des parts de marché supplémentaires, les consommateurs pourront bientôt profiter de bibliothèques encore plus approvisionnées et de playlists mieux adaptées à leurs habitudes de consommation.

Si l'industrie musicale reste plus fragile qu’au début des années 2000 lorsqu’elle atteignait des sommets – et que le piratage reste un véritable  fardeau – des signes positifs s'annoncent "dans le souffle du vent", comme le chantait le Prix Nobel Bob Dylan pour la première fois en 1963, près de deux décennies avant l’invention d’Internet.