Cookies sur le site KBL

Afin d’améliorer notre site Internet, nous utilisons les cookies Google Analytics. Ces fragments de données placés sur votre navigateur nous montrent certaines de vos activités sur notre site (comme les pages que vous avez consultées, etc.) et nous permettent d"évaluer l"audience du site. Pour de plus amples informations, consultez notre Politique de protection des données du site Internet.

Culture

07 avril 2017

La classe de demain 

Les MBA en ligne ont longtemps fait sourire, mais pour les entreprises, ces diplômes ont de plus en plus de valeur.

De nos jours, vous pouvez obtenir un MBA de l’université d’Harvard sans quitter votre maison. Non seulement, ce diplôme d’une faculté de l’Ivy League est à portée de clic, mais vous pouvez en plus profiter de l’amphithéâtre virtuel « HBX Live » doté de 60 écrans, mis à disposition par l’université pour ses étudiants de MBA.

Quels sont les éléments moteur de cette évolution ? Tout d’abord, la demande en programme de MBA n’a cessé d’augmenter ces dernières années, prouvant l’appétit toujours présent, surtout aux États-Unis, pour de tels diplômes.

Si le nombre de candidatures mondiales pour ces diplômes supérieurs en gestion a diminué entre 2010 et 2013, il a augmenté de 5 % entre 2014 et 2015, pour la première fois en cinq ans. Toutefois, de nombreuses écoles s’étaient préparées à ce changement : entre 2011 et 2016, on a noté une hausse de 44 % du nombre d’universités offrant des programmes de MBA en ligne.

Ce virage vers le numérique est en grande partie dû à la baisse des financements par les employeurs des programmes de MBA traditionnels. Les employeurs cherchent à miser davantage sur le développement des compétences numériques de leurs collaborateurs (éventail qui comprend les MBA en ligne ou toute autre qualification).  

Pesant presque aussi lourd que les diplômes classiques, les MBA en ligne sont moins onéreux et permettent aux employés de continuer à travailler tout en étudiant.

Néanmoins, l’une des préoccupations les plus mises en avant au sujet de l’enseignement en ligne est son côté trop passif et le manque d’interaction avec les étudiants.

Par conséquent, certaines écoles, comme Harvard, adaptent leur modèle d’enseignement à l’ère numérique, adoptant le concept de « l’apprentissage mixte » qui combine enseignement en ligne et en classe.  

Le campus de l’IE Business School à Madrid a par exemple installé une pièce équipée de 48 écrans et se sert de l’intelligence artificielle, de systèmes de reconnaissance des émotions et de la présence d’intervenants sous forme d’hologramme pour créer l’illusion d’un environnement où les étudiants peuvent virtuellement interagir à partir de n’importe quel appareil, partout dans le monde.

Pour les détracteurs, cette suraccessibilité diminuerait toutefois la valeur globale des MBA. Aux États-Unis, le nombre de MBA décerné depuis 1970 par des écoles de commerce a été multiplié par 7. À terme,  la mention « MBA » en haut d’un CV pourrait certainement ouvrir moins de porte qu’avant.