Culture

04 mars 2014

La force du rouge 

En Chine, la couleur rouge symbolise le bonheur et la chance. Ce n'est sûrement pas par hasard que la semaine dernière, la prestigieuse maison d'enchères londonienne Sotheby's a mis en vente toute une panoplie de toiles sur le thème du rouge réalisées par quelques uns des artistes modernes les plus renommés.

Selon Sotheby’s, les collectionneurs d'art chinois et asiatiques prennent à leur compte environ un quart du marché mondial de l'art, ce qui représente la somme de 58 milliards de dollars. Même si ce marché a connu un atterrissage brutal après la crise financière de 2008, les acheteurs asiatiques ont contribué à donner un nouvel élan au secteur des enchères.

Le 12 février, Sotheby’s a dévoilé un portrait de Mao Tsé-Toung par Andy Warhol ainsi qu'une peinture abstraite de Gerhard Richter, qui ont été adjugés ensemble pour la somme de 25 millions de livres sterling.

« Quand nous fixons le prix des choses, nous sommes bien conscients de l'attirance qu'exerce le rouge », explique Alex Branczik, responsable de la division art contemporain chez Sotheby's à Londres. Si le rouge incarne la passion dans la culture occidentale, Branczik note qu'il revête une signification spéciale pour les acheteurs asiatiques, qui l'associent souvent avec la joie et la chance.

Partout, le marché de l'art relève la tête, et plusieurs des œuvres mises aux enchères à Londres le mois dernier ont dépassé les prévisions.

Chez Christie’s, la maison d'enchères rivales, la "Femme au costume de turc" de Pablo Picasso, un portrait de sa future épouse Jacqueline Roque habillée en concubine de harem, a été adjugée 16,9 millions de livres sterling. “Composition No. II With Blue and Yellow” de Piet Mondrian a trouvé acquéreur pour 12 millions de livres sterling, “L’Oiseau-Nocturne” de Joan Miro a été adjugé 2,7 millions de livres sterling, tandis que “Les Cylindres Colores” de Fernand Léger se vendaient 12,1 millions de livres sterling.

Chez Sotheby’s, on affirme que les clients asiatiques ont acheté deux fois plus d'art moderne en 2013. L'augmentation des acquisitions faites par les acheteurs venus de Russie, du Moyen-Orient et d'Amérique Latine, quant à elle, démontre bien le caractère véritablement mondial du marché d'art actuel.