Cookies sur le site KBL

Afin d’améliorer notre site Internet, nous utilisons les cookies Google Analytics. Ces fragments de données placés sur votre navigateur nous montrent certaines de vos activités sur notre site (comme les pages que vous avez consultées, etc.) et nous permettent d"évaluer l"audience du site. Pour de plus amples informations, consultez notre Politique de protection des données du site Internet.

Entrepreneuriat

02 décembre 2013

Espagne cherche entrepreneurs 

L'Espagne recherche des entrepreneurs pour l'aider à retrouver la croissance.

Le premier ministre Mariano Rajoy a déclaré que les PME étaient la clé de la reprise de l'économie nationale et a encouragé son gouvernement à adopter des réformes fiscales pour inciter les entrepreneurs à créer des emplois.

Avec près d'un quart de la population active au chômage, l'emploi est la principale préoccupation pour la plupart des Espagnols, malgré plusieurs rapports récents indiquant que l'économie avait cessé de se détériorer.

Plusieurs signes encourageants montrent que l'esprit d'entreprise pourrait voler au secours de l'Espagne. Le nombre de personnes inscrites comme travailleurs indépendants a augmenté de près de 22 000 au cours des sept premiers mois de 2013, après avoir chuté de quelque 7 000 un an plus tôt. La création d'entreprises a crû de plus de 8 % au cours du premier semestre.

De nombreuses personnes ayant perdu leur emploi pendant la crise ont été contraintes de démarrer leur propre entreprise simplement pour gagner leur vie. Ce phénomène s’est traduit par un développement de l'esprit d'entreprise au sein d'une population qui préférait les emplois salariés dans le passé.

Plus tôt cette année, le parlement espagnol a voté une loi réduisant les tracasseries administratives et offrant des allégements fiscaux aux nouvelles entreprises. M. Rajoy défend également l’idée d’une mesure visant à donner un coup de fouet aux banques régionales, puis à permettre aux PME d'emprunter plus facilement de l'argent et d'embaucher plus aisément.

L'augmentation des exportations joue également un rôle dans la sortie de la crise. M. Rajoy a néanmoins déclaré que les Espagnols devaient se prendre en mains, et qu'encourager l'esprit d'entreprise était la meilleure manière d'y parvenir.