Cookies sur le site KBL

Afin d’améliorer notre site Internet, nous utilisons les cookies Google Analytics. Ces fragments de données placés sur votre navigateur nous montrent certaines de vos activités sur notre site (comme les pages que vous avez consultées, etc.) et nous permettent d"évaluer l"audience du site. Pour de plus amples informations, consultez notre Politique de protection des données du site Internet.

Entrepreneuriat

14 mai 2014

Nouveau produit d'exportation suisse 

L'excédent commercial suisse vient de prendre un virage inédit : le pays exporte désormais son esprit d'entreprise.

Malgré une population d'à peine 8 millions d'âmes, la Suisse possède, à l'étranger, la réputation d'encourager l'innovation et l'esprit d'entreprise. Elle est à bien des égards l’un des meilleurs endroits au monde pour faire des affaires.

En se basant sur ces atouts, le Ministère des Affaires Étrangères a uni ses efforts avec ceux du Secrétariat d'État à l'Éducation pour créer Swissnex, une initiative destinée à soutenir les opportunités éducatives et économiques dans le monde entier et à asseoir le leadership suisse dans le domaine de la technologie, de la science et de l'industrie.

Swissnex opère depuis les ambassades et consulats suisses dans divers centres de l'innovation tels que Bangalore, Rio de Janeiro, San Francisco ou Shanghai. Dans d'autres métropoles, des conseillers ont pour mission de coacher les entrepreneurs locaux. Le principal objectif recherché est de réunir hommes d'affaires, scientifiques, chercheurs et décideurs politiques afin de créer ensemble de grands projets.

En août 2013, Swissnex a également pris pied à New York City pour exploiter le dense réseau de start-ups de la Grosse Pomme et offrir son concours à ses entrepreneurs. Swissnex a créé un accélérateur de start-ups baptisé CTI Market Entry Camp. Ce dernier offre aux sociétés des espaces de bureau et des formations pour les aider à aborder des défis complexes en matière d'immigration et de culture auxquels se retrouvent confrontés les Américains en Europe et ailleurs dans le monde.

Une autre facette du projet consiste à établir des partenariats avec des universités américaines de pointe comme Harvard et le MIT. Au cours de sa première décennie d'existence, Swissnex a prêté son concours à plus de 250 start-ups américaines.

Si la nouvelle est excellente pour ceux qui espèrent travailler avec l'industrie suisse, elle est moins réjouissante pour les autres pays qui cherchent à renforcer leur position concurrentielle dans une économie chaque jour plus globalisée.