Cookies sur le site KBL

Afin d’améliorer notre site Internet, nous utilisons les cookies Google Analytics. Ces fragments de données placés sur votre navigateur nous montrent certaines de vos activités sur notre site (comme les pages que vous avez consultées, etc.) et nous permettent d"évaluer l"audience du site. Pour de plus amples informations, consultez notre Politique de protection des données du site Internet.

Entrepreneuriat

17 septembre 2014

Révolution de la « fintech » 

Plusieurs start-ups européennes font partie de la ribambelle d'entreprises du monde entier bien décidées à révolutionner le monde de la technologie financière, la « fintech ».

Les meilleures de ces jeunes entreprises de la « fintech » croisent le fer dans le concours « European BBVA Open Talent  », dont les gagnants seront présentés lors de la conférence Bank Next Europe les 18 et 19 septembre à Barcelone.

L'objectif commun des finalistes d'Open Talent est d'aider les gens à démêler l'écheveau de la finance.

Basée au Royaume-Uni, TransferGo affirme être en mesure de transférer de l'argent pour « dix fois moins cher » que les banques. Elle jure également que les transferts en numéraire seront disponibles le jour ouvrable suivant.

La société allemande Lendstar propose, quant à elle, une application de paiement mobile qui permet aux gens d'emprunter de l'argent, de collecter des paiements, prépayer des biens et répartir des dépenses entre plusieurs personnes.

ETFmatic, dont le siège se situe au Royaume-Uni, permet à ses utilisateurs de tirer profit de la popularité croissante des fonds négociés en bourse, que les investisseurs peuvent acheter ou vendre comme des actions dans une bourse à l'inverse des fonds d'investissement traditionnels.

Cashboard, une compagnie allemande elle aussi, offre un service basé sur le cloud grâce auquel les entrepreneurs indépendants peuvent suivre toutes leurs dépenses, factures et projets, et qui permet aux vendeurs d'effectuer leur facturation en ligne.

Les banques et entreprises financières ayant pignon sur rue ne manqueront pas de s'inspirer de ces entreprises pour trouver des idées leur permettant de rationnaliser le service qu'ils offrent à leurs clients. Du reste, certaines de ces startups pourraient bien se retrouver un jour dans le giron d'une grande institution.

La technologie fait partie intégrante des services bancaires et financiers depuis l'avènement de l'ordinateur. Aujourd'hui, la révolution de l'Internet encourage les jeunes entreprises à inventer de nouvelles manières de rendre les transactions financières plus simples.