Cookies sur le site KBL

Afin d’améliorer notre site Internet, nous utilisons les cookies Google Analytics. Ces fragments de données placés sur votre navigateur nous montrent certaines de vos activités sur notre site (comme les pages que vous avez consultées, etc.) et nous permettent d"évaluer l"audience du site. Pour de plus amples informations, consultez notre Politique de protection des données du site Internet.

Immobilier

12 août 2014

Portugal : nouvel eldorado fiscal 

L'augmentation des impôts pour les résidents français a des effets inattendus quelques centaines de kilomètres plus loin, puisqu'elle contribue à donner un nouveau souffle au marché immobilier portugais.

Tandis que le gouvernement français levait ces trois dernières années quelque 70 milliards d'euros en impôts supplémentaires, visant surtout les hauts revenus, le Portugal et l'Espagne, dont les marchés immobiliers avaient été frappés de plein fouet par la crise financière, créaient des mesures d’encouragement pour attirer les investisseurs étrangers.

Aujourd'hui, le secteur de l'immobilier portugais semble en voie de guérison. À la fin du mois de mars, les prix avaient augmenté de 4 % en douze mois et les acheteurs étrangers, venus principalement de France, mais aussi du Royaume-Uni et de la Chine, jouent un rôle important dans ce rétablissement.

L'Association portugaise des professionnels et des courtiers en immobilier note que ces trois nations représentent plus de la moitié des 3 500 propriétés vendues à des étrangers au cours du premier trimestre, et les Français devancent désormais les Britanniques pour le titre de premiers acheteurs d'immobilier portugais, surtout dans le segment du haut de gamme.

Mais il ne s’agit pas uniquement du taux d’imposition français. Le Portugal a imaginé pour les résidents occasionnels une formule exonérant ceux qui vivent de la retraite versée dans un autre pays de payer des taxes sur ce revenu. Dans le même temps, les Français ne paient des taxes dans leur pays que s'ils y résident.

Le Portugal et l'Espagne ont également inventé des programmes de « visas dorés » permettant aux non-Européens de séjourner dans leur pays s'ils achètent des propriétés au-dessus d'une certaine valeur, attirant des acheteurs venus de Chine, du Moyen-Orient et de Russie. Ensemble, ces mesures donnent un nouvel élan au marché de l'immobilier après plusieurs années de marasme.