Cookies sur le site KBL

Afin d’améliorer notre site Internet, nous utilisons les cookies Google Analytics. Ces fragments de données placés sur votre navigateur nous montrent certaines de vos activités sur notre site (comme les pages que vous avez consultées, etc.) et nous permettent d"évaluer l"audience du site. Pour de plus amples informations, consultez notre Politique de protection des données du site Internet.

Lifestyle

01 avril 2014

Rentabiliser les jets privés 

Depuis plus de vingt ans, les compagnies vendent des jets privés en multipropriété. Il n’en reste pas moins qu'acheter une partie d'un avion valant 40 millions de dollars, comme un nouveau Gulfstream G450, coûte très cher, même pour les plus nantis. De leur côté, les pilotes de jet privé passent souvent jusqu'à la moitié de leurs heures de travail à rentrer à vide à leur base après avoir déposé leurs passagers.

Néanmoins, il existe aujourd’hui de nouvelles solutions pour remplir ces sièges vides à un prix beaucoup plus abordable que par le passé. Ces vols privés peuvent être réservés relativement peu de temps à l'avance et permettent aux passagers d'emmener leur animal de compagnie sans tracasseries, d'éviter les fastidieux contrôles de sécurité et d'emporter autant de bagages qu'ils souhaitent.

La plate-forme communautaire Airbnb permet aux internautes de louer des chambres au domicile particulier d'autres personnes. La solution est beaucoup moins onéreuse que l'hôtel. Le même concept peut être appliqué aux déplacements en jet privé grâce à internet, en mettant en relation les voyageurs et les avions dans lesquels il reste des places libres.

JetPartner, une société basée à Monaco, a été créée pour offrir ce service à un prix nettement inférieur à ce que coûterait l'affrètement d'un jet privé. Sur son site web, le client doit saisir la destination de son choix et ses heures de vol préférées pour voir s'il reste de la place libre.

Cette technologie facile à déployer devrait intéresser d'autres entreprises à faire correspondre la demande de jets privés à des capacités non utilisées. Une solution intéressante pour les voyageurs et qui pourrait permettre aux propriétaires d'appareils de compenser au moins une partie de leurs coûts.