Cookies sur le site KBL

Afin d’améliorer notre site Internet, nous utilisons les cookies Google Analytics. Ces fragments de données placés sur votre navigateur nous montrent certaines de vos activités sur notre site (comme les pages que vous avez consultées, etc.) et nous permettent d"évaluer l"audience du site. Pour de plus amples informations, consultez notre Politique de protection des données du site Internet.

Lifestyle

07 août 2015

Se faire du blé sans gluten 

Contenu dans le blé et dans 70 % des produits agroalimentaires, le gluten est l’une des protéines les plus consommées au monde. Or, depuis quelques temps, il est accusé de tous les maux et a donné naissance au régime gluten free qui séduit de plus en plus les foules.

Si pour les personnes atteintes de la maladie cœliaque (1 % de la population), le gluten est à bannir impérativement de leur régime alimentaire, pour beaucoup de gens, il s’agit cependant plus d’une question de lifestyle que de santé.

Les adeptes d’une vie plus saine sans pour autant être intolérants au blé, soutiennent que ce régime apporterait confort digestif, meilleure santé, perte de poids et même meilleures performances sportives. Effet placebo ? Ce n’est pas prouvé.

La tendance du sans gluten est aujourd’hui très présente aux États-Unis, premier marché mondial : un Américain sur trois met le holà sur le gluten et Pizza Hut a même lancé une  gamme de pizzas sans gluten. En 2013, ce sont plus de 200 millions de plats sans blé ou gluten qui y ont été servis.

Si les industriels mettent la main à la pâte, c’est que ce marché attire une clientèle qui ne se limite pas aux seuls allergiques et intolérants. Vendus en moyenne cinq fois plus chers que des aliments à base de blé, le marché du sans gluten devrait atteindre 15 milliards de dollars d’ici l’année prochaine, soit deux fois plus qu’en 2011.

Avec une croissance à deux chiffres depuis cinq ans, tout le monde veut sa part du gâteau. Lors d’un récent salon dédié aux produits sans gluten, on pouvait trouver une agence de voyages, un traiteur pour mariage ou encore de la pâtée pour chien, le tout gluten free.

Que le régime sans gluten soit un effet de mode ou une tendance de fond, la clientèle cible non médicale reste volatile selon le responsable marketing d’un grand nom des produits diététiques.

C’est pourquoi les grandes marques, habituées à importer les régimes tendances, se préparent dores et déjà à inonder les marchés du « régime paléolithique », ou comment se nourrir à la mode préhistorique. Qu’on se rassure, en matière nouvelles modes alimentaires, les industriels ne seront jamais à cours de pain bénit.