Cookies sur le site KBL

Afin d’améliorer notre site Internet, nous utilisons les cookies Google Analytics. Ces fragments de données placés sur votre navigateur nous montrent certaines de vos activités sur notre site (comme les pages que vous avez consultées, etc.) et nous permettent d"évaluer l"audience du site. Pour de plus amples informations, consultez notre Politique de protection des données du site Internet.

Lifestyle

18 novembre 2013

Vacances utiles au Cambodge 

Chaque année, des millions de touristes viennent découvrir la splendeur de l'ancien temple d'Angkor Wat, au Cambodge. Hôtels de luxe, spas et autres restaurants sont rapidement apparus pour accueillir les voyageurs aisés, mais un phénomène inattendu s’est également produit.

Hôteliers et entrepreneurs se sont associés aux propriétaires de spa, artisans et créateurs afin de mettre à profit la générosité de certains de leurs clients pour aider les Cambodgiens dans le besoin.

Parfois appelé « tourisme volontaire », ce mariage entre voyage et philanthropie s’est développé sous différentes formes au Cambodge, en particulier dans la ville de Siem Reap située à proximité d'Angkor.

Les clients d’un hôtel peuvent ainsi aider une troupe de théâtre locale dont les membres ont été victimes de mines dé

ployées lors des guerres qui ont récemment déchiré le pays. Les hôtels fournissent souvent aux touristes des informations détaillées sur les communautés ayant besoin d'aide.

Le propriétaire d'un hôtel-boutique local, le Shinta Mani Club, a mis en place un système de formation des populations locales aux métiers de l'hôtellerie. Cette initiative a permis la création d'une fondation qui octroie des micro-prêts, et d'un hôpital mobile en partie financé par les dépenses des clients.

L'exploitant d'un spa local a, quant à lui, enseigné l'art du massage à des aveugles de la région, dont les talents valent désormais ceux de professionnels expérimentés.

Le tourisme volontaire suscite beaucoup d’intérêt et son potentiel est considérable. Les touristes peuvent contribuer à préserver la faune sauvage en Afrique, se joindre à des missions de recherche dans la forêt amazonienne, et ainsi contribuer à protéger certaines ressources parmi les plus précieuses de la planète.

Tandis que de nombreux vacanciers cherchent uniquement à se reposer, d'autres parviennent à combiner leur soif de voyages avec l’opportunité d'améliorer le quotidien des communautés ou de protéger l'environnement.