Cookies sur le site KBL

Afin d’améliorer notre site Internet, nous utilisons les cookies Google Analytics. Ces fragments de données placés sur votre navigateur nous montrent certaines de vos activités sur notre site (comme les pages que vous avez consultées, etc.) et nous permettent d"évaluer l"audience du site. Pour de plus amples informations, consultez notre Politique de protection des données du site Internet.

15 novembre 2018

Satoshi Nakamoto... déchiffrage du code 

Aujourd'hui, tout le monde a entendu parler de ces crypto-monnaies numériques et décentralisées développées initialement par une ou plusieurs personnes sous le pseudonyme de Satoshi Nakamoto. Outre l'omniprésent Bitcoin, il existe plus d'un millier de crypto-monnaies différentes, et la liste ne cesse de s'allonger.

La notoriété des crypto-monnaies repose sur le processus de vérification qui rend impossible toute falsification ou suppression d'une transaction après sa confirmation dans la chaîne de blocs. Ce système de chaîne de blocs est la raison pour laquelle les transactions sont aussi sûres.

En termes simples, dès qu'une transaction est conclue, les enregistreurs (appelés « mineurs ») la confirment et l'ajoutent ensuite à un bloc distinct de données qui est attaché à une longue chaîne (sorte de livre de comptes virtuel). Une fois cette opération effectuée, l'enregistrement est diffusé sur le réseau et une autre entrée est insérée à la suite dans le même bloc, la verrouillant ainsi dans le système. Dès qu'un bloc (par exemple, 1 mégaoctet pour le bitcoin) est plein, un autre bloc de données est lancé juste après lui... verrouillant également le bloc.

Ce système apparemment inviolable est extrêmement important dans les pays où les actes fonciers ou autres documents sont susceptibles de « disparaître », entraînant ainsi la perte du titre de propriété sur le bien immobilier ou autre. Une fois qu'un actif est enregistré dans la chaîne de blocs, il y reste indéfiniment.

Ajoutez à cela le fait que ce système permet d'éviter les doubles dépenses (la même somme ne pouvant être dépensée deux fois) et vous avez là une recette gagnante.

Pour effectuer une transaction en monnaie virtuelle, il vous faut un porte-monnaie numérique qui peut être relié à votre ou vos comptes, ainsi que deux « clés » : une clé privée que vous seul connaissez, et une clé publique utilisée pour vérifier que vous êtes bien qui vous prétendez être et que vous possédez ce que vous dites posséder. Cette clé sert à vérifier votre transaction et à l'enregistrer dans le système.

Certaines crypto-monnaies sont séparées par groupes d'utilisateurs et ne peuvent être appliquées qu'à certaines catégories spécifiques d'acquisitions (non fongibles). D'autres crypto-monnaies (fongibles) peuvent être échangées et/ou utilisées pour toutes sortes de transactions, qui vont des jetons de jeu aux biens immobiliers en passant par les collectes de fonds destinées à l'achat de produits alimentaires en faveur des populations défavorisées.

Jusqu'à récemment, l'une des principales préoccupations concernant les crypto-monnaies était le délai entre la transaction et sa confirmation (personne ne souhaite attendre une heure à la caisse que son achat soit validé).

Nous entrons à présent dans la troisième génération de crypto-monnaies, dont l'architecture en blocs tressés (« block-lattice ») permet de réduire le coût et le délai de transaction. Cette nouvelle génération s'accompagne également de contrats intelligents et d'autres innovations prometteuses. L'explosion des applications numériques ne peut que s'amplifier maintenant qu'un code inviolable a été créé.

Pour les entreprises, l’histoire ne fait que commencer.

Pour de plus amples informations concernant les crypto-monnaies, n'hésitez pas à consulter notre site ou à nous contacter.