Cookies sur le site KBL

Afin d’améliorer notre site Internet, nous utilisons les cookies Google Analytics. Ces fragments de données placés sur votre navigateur nous montrent certaines de vos activités sur notre site (comme les pages que vous avez consultées, etc.) et nous permettent d"évaluer l"audience du site. Pour de plus amples informations, consultez notre Politique de protection des données du site Internet.

Macro-économie

23 décembre 2015

Un monde meilleur 

Ces vingt-cinq dernières années, deux milliards de personnes sont sorties de l’extrême pauvreté, et la qualité de vie s’est améliorée partout dans le monde. C’est ce qui ressort de la 25ème étude annuelle Human Development Report de l’ONU.

Si le rapport est certes assez long, 300 pages, il est toutefois intéressant de s’attarder sur l’indice de développement humain (IDH).

Pour évaluer la situation économique et sociale d’un pays, il ne suffit pas de s’en remettre au PIB. L’IDH est un indice qui se compose des mesures de trois paramètres basiques du développement humain : l’espérance de vie, le niveau de scolarisation et le niveau de vie.  Il classe 188 pays et régions selon leurs notes globales. 

Si le top 10 n’est pas vraiment surprenant depuis 25 ans (la Norvège, suivie par l’Australie et la Suisse), le 11ème pays du classement a réalisé des progrès remarquables. 

Depuis 1980, date à laquelle l’ONU a lancé sa première étude, l’espérance de vie à Singapour a augmenté de 11 ans, la durée moyenne des études de 7 ans et le revenus par habitant de plus de 57 000 dollars – de 19 300 à plus de 76 600 dollars.  

Singapore n’est pas la seule histoire à succès de ce classement. Sur la même période, et malgré le génocide de 1994, le Rwanda a accompli les progrès les plus importants. Même s’il n’est classé que 163ème, le Rwanda a vu son espérance de vie augmenter de 16 ans depuis 1980, et sa durée d’études moyenne doubler.

Parmi tous les pays du classement, un seul est moins développé qu’il y a 25 ans : le Swaziland, qui a été ravagé par le SIDA. Depuis 1980, même si le niveau d’études et les revenus ont légèrement augmenté, l’espérance de vie moyenne a diminué de 5 ans, pour chuter à 49 ans.

Sur une période plus courte de 5 ans, d’autres pays ont dégringolé dans le classement. Depuis 2009, deux nations déchirées par des guerres ont particulièrement régressé : la Libye a perdu 27 places et la Syrie, 15 places.

Plus surprenant : la Jamaïque a perdu 23 places sur ce même lapse de temps, principalement en raison d’une chute de 35 % des revenus par habitant.

Dans l’ensemble, le nombre de personnes vivant dans des pays offrant un très bon score au classement de l’IDH a plus que doublé, passant de 500 millions à 1,2 milliard, bien que 830 millions de personnes soient toujours considérés “en situation précaire”, gagnant moins de 2 dollars par jour.

Ce rapport indique également que le développement mondial est retardé par le manque  de main d’œuvre féminine et le fait que les femmes gagnent toujours 24 % de moins que les hommes, avec un écart encore plus important pour les professions les mieux payées .

Voici les 20 premiers pays du classement IDH 2015 :

1. Norvège

2. Australie

3. Suisse

4. Danemark

5. Pays-Bas

6. Allemagne

6. Irlande

8. États-Unis

9. Canada

9. Nouvelle Zélande

11. Singapour

12. Hong Kong, Chine

13. Liechtenstein

14. Suède

14. Royaume-Uni

16. Islande

17. Corée du Sud

18. Israël

19. Luxembourg

20. Japon